MARKET UPDATE-Stocks try to end the week on a high note – 05/13/2022, 13:48

    * Les futures de Wall Street dans le vert, 
    * Musk suspend le rachat de Twitter, l'action souffre en avant-Bourse
    * En Europe, le Stoxx 600 gagne 1,39% et le CAC 40 1,59% 
    * 

    par Laetitia Volga
    PARIS, 13 mai (Reuters) - Wall Street est attendue en hausse à l'ouverture
tandis que les Bourses européennes progressent pour la dernière séance d'une
semaine marquée par des préoccupations croissantes sur le rythme du resserrement
monétaire des banques centrales et le ralentissement de la croissance
économique.
    Les contrats à terme suggèrent une hausse de 0,73% pour le Dow Jones  .DJI ,
de 1,09% pour le Standard & Poor's-500  .SPX  et de 1,64% pour le Nasdaq.
    À Paris, le CAC 40  .FCHI  prend 1,59% à 6.304,91 vers 11h25 GMT. À
Francfort, le Dax  .GDAXI  monte de 1,47% et à Londres, le FTSE  .FTSE  de
1,62%. 
    L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300  .FTEU3  gagne 1,35%, l'EuroStoxx 50
de la zone euro  .STOXX50E  est en hausse de 1,53% et le Stoxx 600  .STOXX  de
1,39%.    
    Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a déclaré jeudi soir que
la lutte contre l'inflation ne se ferait pas sans douleur tout en réaffirmant
qu'il anticipait pour l'heure des hausses de taux d'un demi-point de pourcentage
lors des deux prochaines réunions de politique monétaire de l'institution.
    Ces déclarations semblent contribuer au rebond des marchés mondiaux qui ont
été malmenés cette semaine, les investisseurs redoutant que l'économie mondiale
tombe en récession sous le coup d'un durcissement brutal des politiques
monétaires des banques centrales face à l'inflation, mais aussi des
répercussions de la guerre en Ukraine et de la crise sanitaire en Chine. 
    Sur ce dernier point, les dernières nouvelles sont plutôt encourageantes:
les autorités de Shanghaï ont indiqué qu'elles visaient une situation "zéro
COVID" à l'échelle communautaire dans les prochains jours et commenceront
ensuite à lever progressivement les restrictions sanitaires.  nL5N2X5171
    Pour le moment, le Stoxx 600 affiche un gain hebdomadaire de 0,1%, ce qui
lui permettrait d'interrompre un cycle de quatre semaines consécutives de
baisse.
    
    LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET  nL5N2X52GO
    L'action Twitter chutait de près de 20% dans les transactions avant
l'ouverture de Wall Street, Elon Musk ayant annoncé que son projet d'achat du
réseau social pour 44 milliards de dollars (42,4 milliards d'euros) était
temporairement suspendu dans l'attente de précisions sur les spams et les faux
comptes.  nL5N2X52VA
    
    VALEURS EN EUROPE 
    Les compartiments sectoriels sont tous dans le vert en Europe, de l'indice
Stoxx de l'immobilier  .SX86P  (+0,42%) à celui des transports et loisirs
 .SXTP  (+2,98%).
    L'ensemble des composantes du CAC 40 avancent. En tête de l'indice parisien,
Eurofins Scientific  EUFI.PA , STMicroelectronics et Renault  RENA.PA  gagnent
de 3,69% à 4,24%. 
        
    CHANGES 
    Sur le marché des changes, l'"indice dollar"  .DXY , qui
mesure l'évolution du billet vert face à un panier de référence, se stabilise
après un bond de plus de 1% sur la semaine et un pic de près de deux ans jeudi.
    L'euro est également peu changé, à 1,0388 dollar, au lendemain d'un plus bas
depuis janvier 2017 à 1,0352.
    La monnaie unique pourrait rester sous pression dans les semaines à venir et
possiblement tombé sous la parité, estime l'analyste de MUFG, Lee Hardman,
évoquant notamment la guerre en Ukraine et le resserrement monétaire qui
s'annonce plus rapide aux Etats-Unis qu'en zone euro. 
    Le bitcoin  BTC=BTSP  reprend 5% après être tombé la veille à son plus bas
niveau depuis 16 mois.  nL5N2X521R
    
    TAUX 
    Les rendements des emprunts souverains montent après le net recul des
derniers jours. Celui des Treasuries à dix ans gagne 8,7 points de base à 2,904%
et son équivalent allemand  DE10YT=RR  prend trois points à 0,899%.
    
    PÉTROLE 
    Le marché pétrolier est en nette hausse mais ne regagne qu'une petite partie
du terrain cédé sur les séances précédentes et il s'achemine vers une
performance hebdomadaire négative après deux semaines de progression, signe que
les craintes pour la demande mondiale l'emportent toujours sur le risque lié aux
sanctions contre la Russie.
    Le Brent gagne 1,75% à 109,33 dollars le baril  LCOc1  et le brut léger
américain (West Texas Intermediate, WTI) 1,71% à 107,95 dollars  CLc1 .
    
    PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 13 MAI
 PAYS    GMT    INDICATEUR                     PÉRIODE     CONSENSUS     PRÉCÉDENT
 USA     14h00  Indice de confiance du         mai         64,0          65,2
                Michigan (1re estimation)                                
     
    

 (Rédigé par Laetitia Volga, édité par Kate Entringer)
 (([email protected];))

.